vendredi 28 juillet 2017

Les ailes d'émeraude, d'Alexiane de Lys

les ailes d'émeraude alexiane de lys


Résumé (du tome 1)
À 18 ans, Cassiopée est contrainte de quitter l’orphelinat dans lequel elle vit depuis ses 6 ans. Seule au monde, l’adolescente est lâchée dans la ville. Alors qu’elle vient de se faire violemment agresser par deux inconnus, elle fait la connaissance du mystérieux et séduisant Gabriel. Grâce à lui, Cassiopée découvre sa véritable nature : elle fait partie des Myrmes, un peuple ailé doté d’incroyables pouvoirs sensoriels…

Mon avis
Il s'agit d'une trilogie. Pour le moment je n'ai lu que le premier tome, donc j'actualiserai cet article une fois que j'aurai tout fini de lire.
J'ai beaucoup aimé ce premier tome. On s'attache très rapidement à l'héroïne, Cassiopée. Elle n'est pas parfaite et le dit elle-même. Ce qui est bien, c'est qu'elle a son caractère et a une bonne répartie (on dirait moi hihihi). Elle n'est pas le genre demoiselle en détresse sans pour autant être une ninja super-combattante. L'intrigue de l'histoire démarre assez vite et sans qu'on est le temps de se demander comment et pourquoi, on est happé dans l'intrigue. Sans m'en rendre compte, j'ai avancé très vite. Pour un premier roman, Alexiane de Lys a fait fort, bravo à elle ! Elle a réussi à ancrer une part de fantastique dans le monde que nous connaissons, ce qui nous pousse à nous demander "et si elle avait raison ? Et si tout ce qu'elle décrit est vrai ?". Bon, je n'ai plus 10 ans, et même si j'ai encore l'espoir de recevoir un jour ma lettre pour Poudlard, je sais bien que ce n'est qu'une histoire inventée. Mais c'est une histoire qui fait rêver.
Les personnages sont dans l’ensemble tous très bien définis, mais hélas (parce que oui, je suis comme ma mère, j'ai presque toujours un truc à critiquer), je trouve qu'ils sont pour certains un peu trop caricaturaux : le beau brun ténébreux et torturé, le beau gosse super sympa et prévenant, la jolie fille totalement peste qui va s'en prendre à l'héroïne et la bande de copain. C'est du déjà vu, que ce soit dans les livres, les films ou les séries, mais d'un autre côté, c'est assez compliqué d'inventer de nouveaux personnages. Tout a déjà été fait. Et pour rester dans les critiques (une petite dernière, après j'arrête, promis), certains faits importants étaient un peu trop prévisibles à mon goûts :

Spoiler (surlignez la suite)
Le fait que Cassiopée finisse avec Gabriel et non Camille était totalement évident. Dès le début je le voyais venir.
Je sentais venir aussi la trahison de Camille (sans pour autant extrapoler sur sa lignée familiale), et j'avais deviné que la mère de Cassiopée était une Myrme. Je n'étais pas allée jusqu'à prédire qui était son père, mais je n'étais pas plus étonnée que cela.

Pour conclure, même si je n'ai pas achevé la saga, je vous la conseille fortement. Je ne peux pas me prononcer pour les tomes deux et trois, mais s'ils sont ) la hauteur de ce premier tome, alors vous ne perdrez ni vote temps ni votre argent en vous plongeant dans ces livres.

jeudi 27 juillet 2017

Multiversum, de Leonardo Patrignani

multiversum leonardo patrignani


Titre original : Multiversum

Résumé (du tome 1)
Alex vit en Italie, Jenny en Australie. Ils ont seize ans. Un lien subtil les unit depuis toujours : un dialogue télépathique qui surgit sans prévenir, dans un état d'inconscience. Jusqu'au moment où les adolescents décident de se rencontrer pour la première fois. Mais le jour de leur rendez-vous, ils sont là tous les deux au même endroit, cependant ils ne peuvent se voir... Ils découvrent qu'il existe une infinité d'univers parallèles et que la réalité qui les entoure n'est qu'une de ses multiples dimensions. Une vérité qui bouscule totalement leur existence, détruisant toute certitude sur leur monde. Comment Alex et Jenny pourront-ils se retrouver pour vivre leur amour ? Alors même que leur destin semble lié à celui, inéluctable, de la Terre...

 Mon avis
Je n'ai pas réussi à fini la saga. Dès le départ, je savais que j'allais avoir du mal avec le concept d'univers parallèles. J'ai toujours fait un blocage avec ce concept car je trouve que ça devient trop vite beaucoup trop compliqué pour mes 5 pauvres neurones. Cependant, j'ai lu énormément de bonnes critiques pour cette trilogie, donc j'ai quand même voulu essayé.
J'ai beaucoup aimé le premier tome. Il n'était pas trop compliqué à comprendre (pour moi) car il n'y a pas 20000 univers parallèles, donc j'ai pu suivre sans trop de difficulté. L'histoire est assez prenante. Alex vit en Italie et Jenny en Australie. Ils ne se sont jamais vus. Et pourtant ils communiquent ensembles. Non par téléphone mais par la pensée.Quand Alex fugue pour retrouver Jenny, tout se complique pour eux. Ils se trouvent tous les deux sur la même place, mais ne se voient pas. Ils appartiennent à deux univers différents. Comment font-ils pour communiquer et surtout comment arriveront-ils enfin à se voir ? Et comme si tout cela ne suffisait, ils doivent aussi trouver de survivre ensemble à la fin du monde. En effet, une comète arrive à toute vitesse sur la Terre pour la détruire.
En revanche, j'ai beaucoup moins aimé le deuxième tome. Il y a trop d'univers en parallèle et au final, je ne savais plus où j'en étais. Les souvenirs de tel personnage sont-ils vraiment les siens ou proviennent-ils de son alter ego ? On passe d'un souvenir à un autre voir même aux souvenirs des proches de nos héros sans que l'histoire avance pour autant. C'est devenu trop compliqué et trop lent pour moi donc j'ai totalement décroché.

Attention, hein, je ne dis pas que la trilogie n'est pas bien. Je dis juste que ce n'est pas le genre d'histoires auquel j'accroche habituelle et cette saga n'a pas déroger à la règle. C'est bien dommage car j'étais toute fière d'avoir fini le premier tome.

mardi 25 juillet 2017

Ouragan sur la riviera, de Sandra Nelson

ouragan sur la lac sandra nelson


Résumé
Catapultée dans le sud de la France pour suivre un homme qu’elle croit parfait,
Iphigénie, auteure et parisienne de la tête jusqu’au bout de ses stilettos, se retrouve seule à écrire un livre sur le bonheur, en automne, dans une station balnéaire dépeuplée. Cette adepte de la pensée positive broie du noir et ne parvient plus à écrire une ligne. Jusqu’au jour où une de ses voisines suisse et marabout lui ouvre ses chakras. À ceci presque c'est sa libido qu'elle réveille… Et c’est ainsi qu’elle va laisser cours à ses désirs et connaître des aventures rocambolesques sur la Côte d’Azur et Monaco. Elle mènera son enquête sur le bonheur tout terrain, travaux pratiques à l'appui, au hasard de rencontres auprès de voisins loufoques, gourous, riches, trafiquants, artistes ou policiers. Pour comprendre ce qu'est le bonheur et surtout pour se trouver elle-même.
Mais l'amour, le vrai, sous quels traits se cache-t-il ? Son timide voisin, un ténor argentin, un magicien version mafia ukrainienne, ou encore le rustre, mais intrigant Gaétan ?

Mon avis
Bon, je ne vais pas vous mentir, ce n'est pas de la grande littérature mais c'est plutôt le livre parfait à lire sur la plage. Il se lit très facilement, sans prise de tête.  Un brin d'humour, un brin d'amour et un fond policier, tout est réuni pour savourer un bon moment de bronzette sur la plage (ou au chaud sous votre couette, je ne vais pas vous juger).
Iphigénie était un personnage que je m'attendais à détester, mais finalement elle a un petit côté attachant. Elle sait ce qu'elle veut et n'abandonne pas. Elle va jusqu'au bout de ses projets et c'est ça qui la rend attachante. Au début, elle est assez agaçante avec tous ses préjugés de parisienne sur les provinciaux (et je dis ça en tant que "provinciale"). Puis, au fil de ses rencontres, elle change et c'est ça qui rend la lecture agréable : savoir jusqu'où elle va changer. Et dans le fond, je dois avouer que j'étais curieuse de savoir avec qui elle allait finir parmi tous les garçons qu'elle côtoie. Heureusement, toute l'histoire ne tourne pas qu'autour des affaires de coeur (et de cul) d'Iphigénie. Il y a aussi tout une histoire policière sur fond de poissons rares. Je n'en dirai pas plus pour ne pas vous spoiler mais c'est tout aussi amusant à découvrir.
En résumé, ce livre ne rentrera pas forcément dans le top 10 des livres à sauver en cas de fin du monde, mais pour moi il est dans le top 10 des livres à lire tranquillou bilou sur la plage (ou sous votre couette).